Tout noir ou tout blanc pour le secteur automobile!

Quand Citroën a la cote auprès de son réseau, les distributeurs de DACIA sont menacés par la crise.
Sous le contrôle du Conseil National des Professions de l’Automobile, les réseaux des marques peuvent juger et noter leur constructeur. Différents critères entrent en compte : le développement de l’après-vente, le négoce de l’occasion, l’attrait et les conditions de commercialisation de véhicules neufs.
En septembre dernier, 1 145 patrons de concession et distributeurs (dont 54 pour Citroën) ont ainsi étudié et jugé 25 marques. La deuxième place a donc été décrochée par Citroën qui s’est  vu récompenser pour le classement de « La côte d’amour des constructeurs » dans la catégorie des généralistes. Citroën obtient une note finale de 7,71 sur 10.

Alain Favey, directeur du commerce France Citroën s’est félicité du résultat : « Ce prix s’explique par l’attractivité de notre gamme et la qualité des véhicules livrés. L’efficacité de notre communication et de nos campagnes de promotion sont aussi des points particulièrement appréciés des membres de notre réseau ».

François Fourmont, directeur général de Dacia, redoute quant à lui que les distributeurs de la marque soient contraints de prendre des mesures drastiques si la demande continue à décliner en 2009. « Plus de 120 000 emplois en Roumanie dépendent de l’activité de Dacia, tant chez les équipementiers que dans les réseaux de distribution. Une baisse significative des ventes, liée à l’importation de véhicules d’occasion, pourrait entraîner des suppressions d’emplois et, si la situation empire, certains distributeurs pourraient être contraints de cesser leur activité », a-t-il expliqué. Le réseau Dacia compte 70 points de vente dans le pays.

Nous sommes créas, chefs de projets, devs, commerciaux, planneur strat' ou traffic manager au sein de l'agence de communication digitale MOONDA et nous partageons avec vous nos réflexions. Nous parlons de ce qui nous inspire, nous fait vibrer, nous challenge et nous amuse.